Comment se faire obéir sans crier sur ses enfants? Avant de répondre à cette question attardons-nous sur la raison de nos cris!

Tout d’abord quelles sont les raisons pour lesquelles nous crions sur nos enfants? 
Avant de semer de bonnes graines nous vous proposons un travail de loubourage de terre, de retourner ce qui existe. Une fois ce travail personnel fait, on pourra vous donner nos 8 conseils/graines à semer pour ne plus crier pour se faire obéir! 

 

Nous crions sur nos enfants parce que:

1) On est vêxé et frustré de la désobéissance. On le prend comme une insutle et un manque de respect envers nous. Puis, l’énervement monte et se transforme souvent en cris. 

2) On pense prendre autorité en criant. En criant plus fort que notre enfant, nous pensons prendre autorité. Ce rapport de force de “gagner” le concours de cris nous mène vers une fausse conception de l’autorité, et nos cris deviennent addictifs et extrêmement nocifs!

3) Nos parents nous criaient dessus. C’est triste mais c’est trop souvent le cas, nous reproduisons le modèle parental hérité. Nous n’avons rien connu d’autre que des cris envers nous, donc nous reproduisons la même chose. Chers amis, vous pouvez briser le cercle viscieux et briser cela en étant le changement!

4) Crier, ça fait du bien. Il faut bien le dire, une bonne soufflante de temps en temps ça fait du bien. Se décharger de toute notre frustration nous fait du bien… Mais ça fait du bien qu’à nous, et surtout pas à nos enfant.

5) On pense qu’ils comprennent mieux quand on crie. Nous répétons 36 000 fois la même chose et une fois qu’on crie, nous pensons que ça rentrera. ” Tu m’entends oui“? Mais cela ne fonctionne pas ainsi. 

6) On est exthénué. Au bout du roulot, à bout de forces.. On crie car on est vraiment énervé!

Si vous avez l’habitude de crier sur vos enfants, il est primordial d’identifier votre catégorie de raisonnement ci-dessus et de vous dégager de ce piège. On vous encourage à prendre 5 minutes pour cela avant de continuer avec les solutions, les conseils, les règles d’or… Nos graines à semer!!

Alors, comment faire? 

Comment faire?

1) en étant des parents encourageants.

Etre des parents encourageants ne va pas rendre vos enfants obéissants! Cependant, cela va vous éviter beaucoup de cris! En effet, être des parents encourageants est tout le travail en amont qui mènera à vous donner une attitude différente lors de la désobéissance! Votre enfant cherchera la relation et l’approbation et sera moins prompt à désobéir car le climat familial est positif!

2) en cherchant la relation avec les enfants.

Ne cherchons pas à faire des machines à obéir, nous nous trompons d’objectif! Cherchons la relation avec nos enfants, cherchons la connection avec nos enfants! Etre parent est une relation d’amour inconditionnelle et non un rapport de force et d’autorité pour faire obéir. 

3) en s’enregistrant.

Avec ce conseil vous allez gagner énormément de temps dans votre parentalité. Peut-être 2 ou 3 ans de gagnés! Vous allez vous entendre, votre voix, votre ton, vos mots, vos soupirs… Et cela va vous entrainer à ne plus crier, et parler avec le bon ton et les bonnes paroles! Vous aller recadrer votre parole, vos cris et vos mots selon ce que vous avez entendu sortir de votre bouche. Un smartphone à portée de main et dès qu’il y a un désaccord… enregistrez-vous! 

4) en parlant de votre position et en donnant des options.

Ne pas crier commence par arrêter de crier et donc parler! Donnez votre position en parlant pour que l’enfant comprenne où il y a obéissance, ensuite expliquez pourquoi. Ainsi il comprendra, puis donnez des options. Il verra qu’il peut agir sur l’action et prendra une des options: 

Ex: 

Il doit mettre ses chaussures, il refuse. Vous êtes très pressés, et crier pourrait être un réflexe parce que bébé de 6 mois crie dans la voiture. Vous êtes déjà en retard de 5 minutes! 

Parlez et donnez votre position: “ Mets tes chaussures 
Expliquez: Il pleut et tu auras tes pieds tout trempés, tes chaussures seront utiles.
Deux options: Tu veux que je t’aide ou tu veux le faire seul. 

Pas de cris et l’enfant se sent aimé!

5) en montrant ce qui est attendu.

Non seulement il faut parler, mais également il faut montrer! Baissez-vous et montrez ce qui est attendu. Commencez le rangement pour qu’il termine, faites avec lui et vous l’équipez pour réussir ce qui est attendu!

6) en ayant un plan d’action lors de la désobéissance.

Ayez un plan d’action prêt comme alternative aux cris lors de la désobéissance! 3 avertissements, ou alors 3 rappels, qui mèneront à une solution, sanction, punition… si vous faites des punitions…

7) en se préparant à la désobéissance.

Vous n’avez pas des machines à obéir. Préparez-vous à des désobéissances, anticipez les “non”… N’ayez pas d’attentes trop hautes de vos enfants. Si vous ne vous préparez pas à la désobéissance, alors quand ils vont désobéir vous avez une pensée du type : “Ben pour qui il se prend? Il me fait quoi?” et les cris arrivent souvent par la suite! Ils grandissent, ils ont besoin de temps. Préparez-vous, ils vont vous désobéir.

8) en se relayant quand vous êtes au bout.

Quand c’est possible, relayez vous au moment où vous allez péter un cable. Alors que vous atteignez vos limites passez le relai à quelqu’un de plus reposé qui n’est pas sur les nerfs. C’est la sortie d’autoroute, l’aire de repos pour vous. Prenez là, vos mots et cris en étant énervés peuvent être desctructeurs!

 

Rendez-vous sur notre vidéo sur youtube pour entendre cette histoire en conclusion sur un papa qui se moquait et criait sur son enfant, et la réaction terrible de ce petit garçon… Vous le connaissez, c’est certain!

 

 

 

Share This

Share This

Share this post with your friends!