Le 15 Juillet 2015

Déjà 5 jours qu’il était sensé sortir ! Avec la chaleur du mois de Juillet, les journées se faisaient sentir de plus en plus longues, cette grossesse interminable finirait elle un jour ?! Une semaine avant, on venait d’acheter une maison à retaper… 105 m² détapissés par ma main droite sur une échelle à plus de 9 mois de grossesse… Et toujours pas de symptomes !! Eh les filles, ça marche pas de s’activer pour faire avancer le travail… Si j’avais su je serais restée sur le canapé à donner des ordres avec un bac de glace à la menthe et des M&Ms à portée de main.

Mais enfin, le 15 juillet, les débuts de l’accouchement se faisaient sentir… Mais je ne savais pas que j’en aurais pour aussi longtemps (26 heures au total…) ! On était chez des amis quand j’ai commencé à sentir des pertes de liquide. 24 allers retours aux toilettes plus tard, on a décidé de partir à l’hôpital pour s’assurer que je ne perdais pas les eaux. On est arrivés à 23h30, et j’étais à 2cm. La sage femme m’a examinée, et à poser un monitoring pendant 45 minutes. Pas de rupture de la poche des eaux, malheureusement. J’avais des contractions toutes les 6 minutes, mais pas assez régulières pour me garder. On est donc rentrés à la maison avec un rendez vous le lendemain à 14h30.

Arrivés à la maison, vu que la famille logeaient chez nous, on s’est installés sur le canapé-lit au salon pour essayer de dormir un peu. J’avais des contractions régulières, et je pensais que j’allais surement mourir !! Comment est ce que je pouvais n’être qu’à 2 cm et ressentir déjà les contractions aussi fortes ?! Je ne pensais pas que j’allais tenir, mais notre corps est quand même exceptionnel mesdames ! Certes ça faisait mal, mais après chaque douleur j’avais 5 minutes de répis, et on apprend vite à apprécier ces 5 minutes de bonheur pur ! Un bon bain chaud à 3h du matin a calmer les contractions, donc j’ai pu dormir quelques heures.

Le vendredi, toute la belle famille est arrivée pour le brunch à la maison. Les contractions ont recommencé pendant le brunch, vers 10h, avec tous les yeux rivés sur moi à chacune d’entre elles… Quel événement de famille !! Derek a mis tout le monde dehors après le brunch, pour me permettre de me reposer un peu, et vivre ce moment à deux.

A 14h30, rendez vous à l’hôpital. J’étais à 3 cm, donc ils m’ont gardés. A 16h30, j’avais enfin la péridural ! Je me souviens avoir donner des bisous au bouton qui délivrait chaque dose. En 20 minutes, je n’avais plus aucune douleur, et je galérais à garder mes jambes en position ! Elles tombaient de la table, et Derek devait m’aider à les porter ! (Eh, c’est lourd des poids morts ! Oui oui, bon, les cuisses de maman n’ont surement pas aider…)

Etant donné que je n’avais pas rompu la poche des eaux, les contractions n’étaient pas très efficaces. Donc à 17h, je n’avais progressé que d’1cm. La sage femme a rompu la poche des eaux et m’a donné une heure pour progresser jusqu’à 6 cm, sinon elle serait obligée de mettre des hormones en perfusion pour accélerer le travail.

Bref, quelques heures plus tard, pas grand chose de changer, donc j’ai eu droit à la perfusion d’hormones pour accélerer le travail. J’étais à jeun, mais Derek a pu aller manger rapidement à MacDo ! Il faut des forces pour l’homme aussi pour ce moment j’imagine !

Avance rapide jusqu’à minuit ou j’étais ENFIN à 10 cm ! La sage femme m’a installée dans la position glamour d’accouchement, et on s’est « entraînée » à pousser. J’ai eu droit au speech « c’est votre premier bébé, vos efforts seront surement en vain lors de la poussée, ne vous en faites pas c’est normal, on risque d’attendre encore un peu blablabla ». A ce moment, Derek a demandé du sucre par peur de tomber dans les pommes. Mais mon homme fort a tenu le coup, et a trop assuré ! Pas trop présent au point de me suffoquer, ni absent, il a su trouver le juste milieu ! J’étais trop fière !

Bref, on m’a dis de pousser, j’ai obéis et poussé de toute mes forces, et 5 poussées plus tard on m’a posé un bébé tout gluant et hurlant sur le ventre.

A ce moment là, le sentiment d’amour mais aussi de panique est tellement fort !! A qui on le rend quand il pleure non stop et qu’il n’y a pas de bouton MUTE ?! Comment ça se fait qu’il soit aussi beau ?! Ah mais c’est un garçon ? Comment ça se passe l’allaitement ? Est ce qu’il a assez bu, est ce qu’il en veut plus ? Est ce qu’il est bien là ? Il a froid ? Il a chaud ? Il a mal ? Il exprime sa joie de façon super inhabituelle ?!

Noah a pleuré 4h non stop, avant de sombrer dans un profond sommeil, tout comme Papa. Pour moi, impossible de dormir ! Je l’ai regardé et admirer non stop jusqu’à la prochaine tétée, et ainsi de suite pendant de longues heures ! Et tout doucement, on a appris à se connaître et Derek et moi sommes tombés de plus en plus amoureux de lui chaque minute ! Le 17 Juillet 2015, à 00.20 on est devenus parents !  

Téléchargez notre KIT de maternité pourtous nos meilleurs conseils sur l’accouchement http://eepurl.com/c5wiKT

Share This

Share This

Share this post with your friends!